Traversée de Charlevoix (105 km)

Cela faisait quelque mois que je me renseignais sur cette randonnée. Au début je voulais d’ailleurs la faire en ski et puis la fenêtre météorologique est passée. Je me suis dit la faire d’abord à pieds va me donner une idée de la difficulté. Quoiqu’avec l’hiver tout dépend du fartage, de la condition de la neige et de la météo.

J’ai fait cette randonnée en trois jours, 30 km la première journée, 45 km la deuxième journée et 30 km la dernière journée. Je suis entré sur le sentier à 8h00 du matin le vendredi et en suis ressorti à 15h45 le dimanche. J’ai d’ailleurs perdu 3,5 kg, que j’ai récupéré par la suite.

Le premier jour, je suis parti de la ZEC (zone de chasse) des Martres accessible par la route de Saint Urbain prés du parc des Grands Jardins et suis arrivé au chalet des Chouettes vers 18h30 avec une pause d’une heure au chalet La Marmotte.
Un petit détour que je conseille pour les points de vues est de prendre le sentier des sommets vers la Butte aux Mouches (1,2 km aller retour). D’ailleurs le sentier des sommets a l’air super (12.2 km) mais quand on commence un 105 km on évite de trop butiner alors ce sera pour une autre fois.
A part la Butte aux Mouches et les lacs du départ je n’ai vu qu’un point de vue panoramique(en choisissant le parcours difficile à environ 5 km de la Marmotte) jusqu’à la Marmotte (18.6km) , on a aussi des vues sur une belle paroi mais pas de grands panoramas.
Peut être si vous faites l’ascension du Gros Mont.Vous pouvez admirer le lac au Chalet Marmotte ainsi que les lignes à haute tension d’Hydro Québec.
Ensuite on suit Une piste forestière sur 3 km. Pour me rendre au refuge Chouette, j’ai évité la Montagne Noyée pour gagner du kilométrage (10.5 km au lieu de 19.4 km)

Le lendemain matin du chalet Chouette je suis monté au premier belvédère (9 km aller retour sans sac). Le plus beau étant le second belvédère qui est 3 km plus loin (panorama 36o me dit on).
J’ai aussi bien apprécié le lac du chalet Chouette.
Mais la partie que j’ai la plus appréciée du Raid est justement les 5 km après le chalet Chouette à commencer par le lac Du refuge Bihoreau qui est encaissé. La montée au dessus est très belle avec des vues sur la vallée et une paroi magnifique. Arrivé en haut on passe dans une autre vallée qui est très dégagée ce qui nous offre de beaux panoramas.
Par la suite on suit une piste forestière sur 4-5 km en descente, ce n’est pas ma tasse de thé mais ça augmente le rythme de marche.
On bifurque ensuite sur la gauche pour rejoindre un sentier qui nous amène sur un point de vue sur le parc des Hautes Georges de la Malbaie.
Belle descente en lacets avec vue sur le parc des Hautes Gorges de la Malbaie et je file sur les derniers 5 km qui me sépare du chalet Geai Bleu (19.6km) en passant dans une érablière et en croisant un orignal. Le sentier est facile ici.
Au Geai Bleu, beau point de vue sur la rivière en contre bas, 1 heure de pause et oups je redémarre vers le chalet au Coyotte 16 km plus loin.
J’ai trouvé la montée pénible mais c’est sans doute due à la distance qui commençait à se faire sentir.
De beaux lacs avec barrage de Castor et pleins de champignons et des porcs épics. Je suis arrivé vers 19h15 au Coyotte à la lampe.

Le lendemain je pars pour l’Epervier (20km), pensez aux guêtres et au pantalon k-way car lorsqu’il pleut toute la nuit et que vous progressez dans les hautes herbes le lendemain, bonjour les chaussures et chaussettes mouillées.
J’y arriverais vers 12h45, 45 minutes de pause et direction la sortie Grand-Fonds (10 km plus loin), pas de panoramas pour ces 10 derniers kilomètres, mais j’ai bien apprécié la rivière du départ.
Retour à la ZEC en Auto Stop (1h 45, pas mal).
Un conseil si vous faites du stop pensez au marqueur et à la pancarte. Rien que le fait d’avoir une pancarte, les automobilistes freinent pour regarder.Par contre aux Grands Fonds c’est le trou, je ne sais pas comment j’ai fait pour avoir une voiture en 3 minutes d’attente qui m’a porté à la Malbaie.Ensuite 25 minutes d’attente et la personne allait sur Québec, elle a fait un détour pour me déposer à Saint Urbain, et là un routier m’a monté à la ZEC.

Mon sac était chargé à 12 kg.
Le camping y est interdit, vous devez vous enregistrer auprès de la traversée et de la ZEC.
Pour les amateurs de points de vue, achetez la carte des sentiers du secteur du Dôme et du Lac à l’Écluse à la ZEC ou à la Traversée pour 5$, il y a l’air d’y avoir de beaux sentiers.
Sentier des sommets la boucle 12.2km, 980 m
Sentier des Monts du Lac à l’Empêche et Du Four 13 km, 980 m
Aller Retour au lac à l’Écluse en passant par le Dôme 15.5 km, 939m
Et tous ces sentiers sont au départ de la ZEC des Martres.

N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires!

Informations pratiques:

 


Agrandir le plan

13 réflexions au sujet de « Traversée de Charlevoix (105 km) »

  1. Belles photos!

    J’ai une question logistique, sur le site du Raid, y’a pas l’air d’avoir d’autres options que 6 nuits, 7 jours pour la traversée. Comment est-ce que tu t’y est pris pour faire tes réservations? Est-ce qu’il s’agit seulement de les appeler et de les convaincre que c’est possible?

    Merci et beau blogue!

  2. Salut P.A.,

    Tu l’as finalement fait. Tu m’en as tellement parlé de cette randonnée. Et après avoir vu tes photos et vidéos, je t’avoue que ca me donne le gout de me joindre à toi pour une balade, lorsque j’en aurai la chance. Avec un randonneur aguerri comme toi, ca ne peut que bien se passer pour un non-initié comme moi.

    En tout cas, chapeau.

  3. Je découvre cette randonnée après le tour de l’ile de Goyer…;-). Les photos sont vraiment superbes ! Il en est de très nombreuses qui feraient des fonds d’écrans rayonnants. Les verts lumineux, le coucher de soleil, l’eau – çà donne envie de s’y baigner même si ce doit être particulièrement vivifiant et rafraîchissant :-) !
    Concernant tes explications, 30 à 40 km/jour …il faut être franchement au point physiquement…et moralement :-) ! avoir de très bonnes chaussures et prendre le plus grand soin de ses petits pieds !
    Belle soirée à toi

    • Cette randonnée se fait normalement en 7 jours, c’est juste que je n’avais pas 7 jours de congé donc j’ai dû improviser.
      En 7 jours on a le temps de profiter de la beauté du paysage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *